Nous appeler +1 518 515 1791
Geneva Watch Days - Tourbillon with Three Flying Bridges
30.08.2021

Geneva Watch Days - Tourbillon with Three Flying Bridges

Un pont vers le passé, un regard vers l'avenir

Dans la perspective des Geneva Watch Days, nous nous réjouissons de vous dévoiler nos dernières nouveautés. Notre Manufacture perpétue notre philosophie du design à travers notre modèle iconique, la Tourbillon sous Trois Ponts volants, tout en l’enrichissant de quelques caractéristiques fascinantes.

En dotant le calibre Tourbillon d'une platine invisible, notre équipe de développement a su maîtriser l'art de la simplification d'un système complexe, tout en repoussant encore les limites du concept de l'esthétique alliée à la fonctionnalité.

Geneva Watch Days - Tourbillon with Three Flying Bridges Slider Image 1
Geneva Watch Days - Tourbillon with Three Flying Bridges Slider Image 2
Geneva Watch Days - Tourbillon with Three Flying Bridges Slider Image 3
Geneva Watch Days - Tourbillon with Three Flying Bridges Slider Image 4
Geneva Watch Days - Tourbillon with Three Flying Bridges Slider Image 5

L'ART DES FINITIONS MAIN

Les Trois Ponts d’Or sont minutieusement anglés individuellement par un horloger dédié à l'aide d'un petit morceau de buis. De couleur jaune pâle à jaune citron, le buis est un bois remarquablement dur qui présente un grain très fin. Autrefois, il était largement utilisé pour la gravure, l'impression et la fabrication de moules. Son grain exceptionnellement fin permettait de reproduire les plus petits détails.

UN PUISSANT MÉLANGE D'EXPERTISE HORLOGÈRE

L'objectif du tourbillon est de compenser les effets de la gravité et donc d'éliminer les écarts de marche liés à la position verticale de la montre. Le mécanisme de régulation est placé dans une cage qui effectue un tour par minute sur son axe. On obtient ainsi une combinaison de positions verticales qui se compensent les unes les autres. Notre mouvement 9400 conçu en interne arbore un dispositif tourbillon composé de 79 éléments et pèse 0,250 gramme seulement. Chez Girard-Perregaux, les horlogers ont conçu une cage unique en forme de lyre dont les composants délicatement anglés et polis à la main avec des « traits-tirés » bénéficient d'un ultime polissage en fin de procédure.

UN MICRO-ROTOR TECHNOLOGIQUE BREVETÉ

Le micro-rotor, un système de remontage automatique, est apparu pour la première fois en 1958. En raison de son diamètre plus petit, le micro-rotor peut être intégré au mouvement sans aucune obstruction. Le micro-rotor breveté en or gris de Girard-Perregaux est un dispositif automatique logé de façon ingénieuse autour du barillet. Cet assemblage libère un maximum de place et permet d'admirer l'ensemble de l'architecture du mouvement.

Il est anglé, gravé de l'aigle Girard-Perregaux (le poinçon de maître qui figure sur les mouvements Manufacture de la Maison) et décoré d'un cerclage et de « traits-tirés » à l'extérieur.

260 COMPOSANTS LOGÉS DANS UN BOÎTIER PARFAIT

Pour suivre les courbes du boîtier, la glace saphir bombée vient affleurer doucement le boîtier selon un angle, au lieu de retomber droit dessus. Sa forme courbée ajoute de la complexité à son polissage, mais révèle également tous les détails techniques de la montre. En effet, le regard est attiré par la mécanique aérienne, du barillet et du micro-rotor situés à 12 heures à la cage du Tourbillon située à 6 heures. Cette structure rend hommage à la toute première montre de poche à Tourbillon sous Trois Ponts de Constant Girard et à son ouverture longitudinale de haut en bas.